Domaines d'intervention

Améliorer la santé des plus vulnérables


L'un des objectifs majeurs de la Croix-Rouge au Burkina Faso c’est d’œuvrer à protéger la santé et la vie. Depuis sa création en 1961, elle s’est énormément investie dans cette mission, en œuvrant aux côtés du ministère de la santé pour la promotion de l’accès aux soins et la lutte contre les grands fléaux, telle que la malnutrition.

La malnutrition est l’un des principaux problèmes de santé publique qui affectent beaucoup d’enfants dans les pays en développement, en général, et au Burkina Faso, en particulier. Au niveau national les prévalences de la malnutrition aiguë, de la malnutrition chronique et de l’insuffisance pondérale sont respectivement de 8,6%, dont 2% de forme sévère, 21,2% et 16,2%, selon l’enquête nutritionnelle 2017. C’est pour faire face à cette réalité que la Croix-Rouge Burkinabè a concentré une grande partie de ses efforts à la lutte contre la malnutrition à travers la mise en œuvre de plusieurs projets nutrition. 

Avec l’appui de ses partenaires, elle participe à l’effort du Gouvernement à travers le Ministère de la Santé en travaillant tant à prévenir qu’à prendre en charge les cas de malnutritions aiguë et chronique.Sur le volet prévention, des activités de promotion de l’ANJE (Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant) sont réalisées à travers les GASPA avec la contribution des agents de santé communautaire de plusieurs formations sanitaires, notamment dans les régions du Sud- ouest et des Cascades. La stratégie à ce niveau met un accent particulier sur une approche communautaire, abordant tous les secteurs nutritions sensibles : SAME (Promotion de jardin potager), HEA (promotion de l’hygiène), Santé (promotion du PEV et de l’accès aux soins de santé à travers la PCIME communautaire).

Le second volet est axé sur la prise en charge de la malnutrition. De ce fait, des actions sontntreprises pour le renforcement des capacités des agents de santé, tant par les formations, les dotations en intrants, équipements des CRENI (Centre de récupération nutritionnel infantile) et infrastructures d’assainissement. Par exemple, certains CSPS (Centre de santé et de promotion sociale) ont bénéficié du soutien de la Croix-Rouge Burkinabè pour leur réhabilitation, équipement et électrification (Mangodara, Kampti, Batié, Djibo, Dori). Pour faciliter l’évacuation des cibles de la malnutrition (FEFA et moins de 5 ans), d’autres ont été dotés en ambulances-tricycles. Des communautés inaccessibles en saison de pluies ont reçu des pirogues.

La contribution de la Croix-Rouge Burkinabè en matière de santé porte sur le renforcement et l’augmentation de l’offre de soins et la prévention des maladies endémo-épidémiques. Pour cela, la Croix-Rouge Burkinabè travaille à rapprocher l’offre de soins au plus près des communautés les plus vulnérables à travers l’appui à l’opérationnalisation de la PCIME communautaire. Elle travaille aussi à renforcer les capacités des communautés pour qu’elles soient elles-mêmes actrices de leur santé à travers la stratégie PSSBC (Premiers secours, santé à base communautaire). En terme d’activité dans ce sens, on peut citer la formation, la sensibilisation/ Information, la distribution de MILDA, la mise en place et le maintien de la veille épidémiologique communautaire, l’assurance qualité des interventions à base communautaire, le renforcement du plateau technique des centres de santé, la mise en place d’un système fiable de référence et de contre-référence. Elle a opté pour une approche intégrée qui vise à créer des communautés résilientes et en bonne santé. Dans ce cadre, les communautés et leurs volontaires sont encouragés à utiliser des outils simples et adaptés au contexte local pour répondre aux besoins prioritaires en matière de santé. Ils répondent ainsi aux besoins de promotion de la SMNI (Santé maternelle, néonatale et infantile), à la prévention des maladies transmissibles et non transmissibles. A titre d’exemple, dans le district sanitaire de Mangodara, cette approche intégrée à contribué à vulgariser l’utilisation des TDRP (Test de Diagnostic Rapide du Paludisme) pour le dépistage et la prise en charge du paludisme.

Outre les projets, la Croix-Rouge Burkinabè contribue à l’offre de santé pour les populations de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Djibo, où elle a construit et équipés des centres de santé et des laboratoires d’analyses biomédicales. Ces structures viennent compléter le dispositif national. C’est ainsi que le centre de santé de la Croix-Rouge à Ouagadougou est considéré comme le CSPS du secteur 22 et celui de Djibo dessert les populations du Secteur 4 de ladite ville. A Bobo-Dioulasso, ce sont les populations de l’arrondissement 11, principalement du secteur 27 qui sont egalement pris en charge.

 

 

 

Adresse
Ouagadougou - Burkina Faso


Contacts
croixrouge.bf@fasonet.bf
Tél: 00226 25 36 13 40
Fax: 00226 25 36 31 21